Monte Bondone: nuovo incontro ravvicinato con l'orso e turismo in sofferenza

Un coppia trentina nel corso di un escursione sul monte Bondone, ha avvistato un'orsa insieme ai suoi due cuccioli. Il tutto è finito per fortuna con una fuga a rotta di collo e in un grande spavento.

http://www.lavocedeltrentino.it

Article paru le 14/07/2016 sur "la Voce del Trentino" (la voix du Trentin), journal indépendant en ligne

Traduction :

Lors d’une randonnée sur le mont Bondone, un couple de trentenaires a aperçu une ourse avec deux oursons. Par chance la rencontre s’est terminée par une fuite à toutes jambes et une grande frayeur.

Les signalements d’ours qui se sont multipliés sur l‘ensemble du territoire du Trentin ces temps derniers et la présence de panneaux informant sur le danger des ours dissuadent les touristes d’aller se promener en montagne.

Des ours ont été vus à coté d’une maison gérée par l’Exploitation Forestière de Trente. La Forestale demande à tous les randonneurs de ne rien faire pour faciliter les rencontres avec les ours, en particuliers s’ils sont accompagnés de petits. Chez les professionnels du tourisme c’est l’alarme; en effet, il y a une lassitude et un découragement dû à cette présence qui complique la vie et les budgets des structures s’occupant d’hébergement dans la zone des ours. Les dommages pour le tourisme seraient en fait considérables.

 Les conseillers du Mouvement cinq étoiles, Santini, Maschio et Negroni, ont l’intention d’en parler, ils ont d’ailleurs présenté une requête au maire Andreatta sur ce sujet. D’après différentes sources qui restent à vérifier les forces de l’ordre les pompiers et même l’hélicoptère seraient intervenus.

 "Cela fait trop longtemps que des habitants des zones de Cadine ou leurs familles nous interpellent pour nous faire part de leur désespoir à cause de la présence des ours et pour demander de l’aide. Il y a des gens qui envisagent de vendre leur maison et qui aujourd’hui ne sortent plus de chez eux. Nous pensons que le moment est venu, non plus de faire des commentaires, mais d’agir et de mettre en place une solution " expliquent les Conseillers.

Les trois conseillers ont donc jugé opportun de présenter une requête afin de savoir s’il est vrai que les forces de l’ordre et les pompiers avec hélicoptère sont intervenus, et si tel est le cas quel en est le coût et qui le porte, et s’il ne serait pas nécessaire d’intervenir sérieusement pour que la Province prenne en main la situation et prenne des dispositions pour préserver au moins les domaines de compétence des communes et de leurs administrés.